Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille
Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille

Désir (4) * Omamori béni par les moines, Kyoto * Pour portefeuille

monk-des-4
24,94 $
Béni par les moines japonais



Omamori béni DÉSIR à mettre dans le portefeuille

 

Omamori DÉSIR (un seul désir pour ceux qui le reçoivent) pour portefeuille

*****

IMAGE : Daruma

Daruma est le nom japonais de Bodhidharma (prononciation japonaise de Dharma). Un daruma est aussi, dans la culture japonaise, une figurine à vœux.

Les daruma sont des figurines creuses, de forme arrondie, sans bras ni jambes. Elles ont été modelées d'après Bodhidharma. Elles sont le plus souvent rouges, mais parfois jaunes, vertes et blanches. Le visage de la figurine est moustachu et barbu, les yeux sont blancs, sans iris.

Certaines figurines sur les joues ont des caractères peints expliquant le type de souhait de son propriétaire (gloire, richesse, santé, protection des siens). Le prénom du propriétaire peut être inscrit sur le menton de la figurine.

On peut se procurer les daruma dans les temples bouddhistes ou à proximité. Les prix varient de 1.000 yens pour les plus petites, qui avoisinent 15 cm de hauteur, à plus de 10.000 yens pour les plus grandes d'environ 60 cm de hauteur. On possède généralement un seul daruma entamé à la fois.

On utilise de l'encre noire pour dessiner la pupille circulaire du premier œil en se formulant mentalement le vœu. Jusqu'à ce que le vœu se réalise, on entrepose le daruma en hauteur dans sa maison, généralement près d'autres objets du même acabit, comme un butsudan, sorte de boîte à prière bouddhiste. Si le souhait se réalise, on dessine alors la seconde pupille, et on écrit la façon dont le vœu a été réalisé; ceci a donc, au-delà des superstitions, l'avantage d'apporter une réflexion sur la façon d'accomplir ce qui est désiré. Si le vœu ne se réalise pas, et que le daruma a été acheté dans un temple (il porte alors le sceau du temple), son propriétaire peut l'y renvoyer pour qu'il y soit brûlé. La plupart des temples refuseront de brûler des figurines qu'ils n'ont pas confectionnées. Le rituel de destruction par le feu, qui a généralement lieu à la fin de l'année, indique aux kami que l'on n'a pas renoncé à son souhait mais que l'on cherchera d'autres moyens pour qu'il se réalise.

16 AUTRES OMAMORI DE LA MÊME CATÉGORIE


Omamori Store



Nous sommes la plus grande boutique d'omamori dans le monde.
La qualité de chaque produit est absolument garantie !
Merci de votre visite dans notre boutique.

Adam Lussana
Président de Omamori.com

Omamori ajouté aux favoris