Argent Omamori (4) * Kinkaku-ji, Kyoto Agrandir

Argent (4) * Kinkaku-ji, Kyoto

kink-mon-4

Nouveau

Kinkaku-ji Kinkaku-ji

Omamori ARGENT du Kinkaku-ji de Kyoto

Plus de détails

$ USD 21.18

monk_fr.jpg

Livraison dans le monde entier

Expédition sous deux jours

SSL - La boutique est sécurisée

Omamori ARGENT (situation économique, travail, entreprise, affaires, succès, etc ...) du Kinkaku-ji de Kyoto

*****

Le Kinkaku-ji (金閣寺, Temple du Pavillon d'or) est le nom usuel du temple Rokuon-ji (temple impérial du jardin des cerfs) situé à Kyōto. Ce nom est tiré du Kinkaku (« pavillon d'or »), bâtiment recouvert d'or situé dans le jardin du temple.

Dans les années 1220, le site abrite la villa Kitayamadai de Saionji Kintsune (1171-1244, chef du clan Saionji qui fait partie d'une branche des Fujiwara) ainsi que le temple Saionji, inauguré en 1224. Après le déclin des Saionji, la villa et le temple ne sont plus entretenus.

Yoshimitsu (1358-1408), le 3e des shoguns Ashikaga, abdique en 1394 pour laisser la place à son fils Yoshimochi. Trois ans plus tard, en 1397, il achète le site au clan Saionji et commence à y construire une nouvelle villa, Kitayamaden, en faisant de son mieux pour en faire un lieu exceptionnel, destiné à accueillir plusieurs reliques bouddhistes. Il y réside jusqu'à sa mort. Après sa mort et conformément à ses volontés, son fils Yochimochi en fait un temple Zen de l'école Rinzai.

Le temple a été incendié plusieurs fois pendant la guerre d'Ōnin (1467-1477) et seul le pavillon d'or a survécu. Le jardin a cependant gardé son aspect de l'époque.

Le 2 juillet 1950, le Pavillon d'or a été entièrement incendié, par un moine mentalement déficient ; cet événement est au centre du roman de Yukio Mishima, Le Pavillon d'or. Le bâtiment actuel, reconstruit à l'identique, date de 1955.

En 1987, il est rénové et reçoit une nouvelle couche, cinq fois plus épaisse, de feuilles d'or. Il semblerait que la nouvelle couche de feuilles d'or aurait été enduite d'un vernis-laque à base d'urushiol (l'huile produite par le sumac vénéneux) pour ainsi la préserver contre les intempéries. Cette laque était utilisée autrefois pour protéger différentes choses utilisées par l'homme, comme les armes, œuvres d'art, objets ménager et même les meubles.

En 1994, le Pavillon d'or est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. ®Wikipedia.org