Les omamori (お守り) sont des amulettes/porte-bonheur japonais, vendus dans des lieux religieux et dédiés à des divinités Shintoïstes et figures Bouddhistes particulières. Ils servent à fournir diverses formes de protection.

À l'origine, ils étaient faits en papier ou en bois, tandis que les omamori modernes sont mis à l'intérieur d'un sac en tissu et peuvent contenir une prière ou une invocation.

Les omamori sont réalisés à travers d'un rituel sacré, où est effectué un busshin (évolution spirituelle) dans un contexte Shintoïste ou Kesshin (manifestation) dans un contexte Bouddhiste.

Un omamori ne doit pas être ouvert afin de ne pas perdre son effet protecteur, et doit appartenir à une seule personne. Il est souvent attaché à un sac à dos, un sac à main, un rétroviseur, etc ...

Jeter un omamori n'est pas recommandé. Un vieux omamori ne doit jamais être jeté à la poubelle mais il doit être traité avec respect, aussi pour éviter un retour négatif de son action protectrice.